L' affluence des marques de luxe vers WeChat

Il n'y a pas si longtemps, les Chinois auraient besoin de visiter un centre commercial chic et élégant pour faire du shopping de luxe. Cela a vite évolué vers les plates-formes numériques haut de gamme, qui ne sont pas simplement les options évidentes des plates-formes de commerce électronique ou des sites Web de marque.

Vous pouvez maintenant vendre un sac à main de 10 000 $ et plus. Cette tendance reflète le potentiel énorme pour WeChat en tant qu’application adaptée aux transactions et aux services. WeChat est enfin en train de devenir ce qu'il est censé être pour les marques de luxe, ce n’est pas juste une application de médias sociaux. "Une fonction pourrait être que les clients achètent le produit. Une autre pourrait être que les marques construisent un programme de fidélité. Les clients peuvent précommander un produit ou prendre rendez-vous avec le magasin” .

danilo-capece-GlnsIOUp_hM-unsplash.jpg

60% des marques de luxe de mode que nous avons interrogées détiennent un compte officiel WeChat, contre 36% seulement en 2018. Comme Facebook, WeChat permet aux entreprises de créer leurs boutiques en ligne. L'application chinoise compte plus d'un milliard d'utilisateurs, mais ces personnes ne sont pas assez exploitables en tant que clients. Contrairement à Alibaba, WeChat n'est pas un marché et ne dispose pas d'un moteur de recherche central qui répertorie tous les marchands vendant sur sa plate-forme.

Une vitrine WeChat est donc plus comparable à un site e-commerce; il est en ligne, mais il nécessite beaucoup de marketing avant que les consommateurs ne tombent sur lui. Il est possible que les gens découvrent les stores Wechat en scannant un QR code dans un point de vente physique. La fidélisation en dépit des difficultés rencontrées pour générer du trafic, les vitrines WeChat sont très attractifs pour un large éventail de fidélités.

Un grand nombre de ces fonctionnalités orientées services sont optimisées par ce qu'on appelle des «mini-programmes», qui sont essentiellement des versions simplifiées d'applications natives qui s'exécutent dans une application telle que WeChat. Comme l'indique un rapport (Gartner L2), la progression de l'adoption des magasins WeChat est liée à l'utilisation accrue des mini-programmes par les marques de luxe. Au total, 69% des marques de luxe de l'échantillon ont au moins un mini programme. Le taux d'adoption parmi les marques de luxe axées sur la mode est passé de 40% en 2018 à 70% en 2019, tandis que la catégorie horlogerie et joaillerie est passée de 36% à 62% au cours de la même période.

cashless_03 (1) (1).jpg




WeChat est en train de devenir l'option la plus attrayante pour les marques qui veulent penser au CRM, aux stratégies de commerce électronique ou simplement à d'autres services à valeur ajoutée sans avoir à faire appel à des partenaires externes».

Faisant référence à Alibaba, JD et d'autres qui sont traditionnellement les plus populaires pour les ventes numériques.

Bien que WeChat impose certaines règles aux vendeurs, il s'est construit une réputation de plus de laisser-faire par rapport aux entreprises de commerce électronique conventionnelles. Pour commencer, WeChat ne prend pas (encore) de commissions sur les transactions de commerce électronique, contrairement aux marchés en ligne.

Le modèle commercial de Tencent ne consiste pas vraiment à gagner de l’argent grâce aux transactions du mini programme». De son côté, WeChat Pay, le portefeuille électronique de WeChat, profite du traitement des transactions se déroulant dans l’application de discussion en direct où Alipaba Alipay n’est pas disponible. C’est un développement crucial, car WeChat Pay est associé pour l’essentiel aux micropaiements, grâce à une série de campagnes antérieures incitant les gens à transférer de l’argent; une tradition profondément enracinée dans une culture d’échange d’argent pendant les fêtes et occasions. Alipay, en revanche, est plus largement utilisé pour les achats en ligne en raison de ses liens avec Alibaba. Cependant, avec l'essor du commerce électronique utilisant des mini-applications, les utilisateurs commencent également à utiliser WeChat Pay pour leurs achats d'articles volumineux.

«Cela permet à WeChat de prendre des parts de marché dans les paiements en ligne. C’est l’autre grande bataille entre Alipay et WeChat Pay », a déclaré Mauron. En janvier, Alipay comptait au moins 1 milliard d'utilisateurs actifs par mois via ses propres partenaires d'applications et de portefeuilles mobiles dans le monde entier. WeChat n’indique pas le nombre d’utilisateurs de son portefeuille électronique, mais indique que le volume quotidien de transactions a dépassé le milliard de dollars en 2018.

Les acheteurs peuvent, par exemple, parler à des employés via WeChat ou vérifier leur statut d'adhésion en quelques tapotements à l'écran. C’est la prouesse sociale de WeChat qui le distingue des candidats bien établis au commerce électronique comme Alibaba et JD.com, qui se concentrent davantage sur les transactions. D'une certaine manière, WeChat ne prend pas directement Alibaba mais joue un rôle complémentaire en fournissant des fonctionnalités de gestion de la relation client (CRM).

Article paru sur techcruch

logo silkpay.png


Si vous décidez d’accepter le paiement par application dans votre boutique, les touristes chinois en France pourront vous payer plus facilement, vous serez également répertorié sur l’application, ce qui vous apportera un nombre conséquent de visiteurs.

 

_____

TPE horizontal.png

 Que ce soit WeChat Pay, Alipay ou d’autres moyens de paiement en ligne, assurez-vous de proposer aux touristes chinois une solution qui ne bouscule pas leurs habitudes de paiement quand ils viennent en France ou en Europe. Votre entreprise pourra alors s’implanter dans l’e-commerce chinois et bénéficier des achats liés au tourisme.

Silkpay France